Sport

CAN 2021 | Quarts de finale Tunisie-Burkina Faso – Demain soir (20h00) : Au gré du covid !…


Il faut que le test rapide soit négatif pour prétendre au test PCR et pouvoir reprendre les entraînements. Jusqu’à hier, cinq joueurs rétablis ont pu reprendre les entraînements.    

Qui jouera et qui ne jouera finalement pas ? Difficile d’avoir une réponse claire et définitive même pour ceux dont les tests PCR se sont avérés négatifs. Car le protocole sanitaire est si complexe et si long dans le temps, que les sélectionneurs nationaux se sont vus être privés de leurs joueurs- cadres. Depuis le début du tournoi, chaque match a sa « vérité covid ». Aucune sélection n’a été épargnée par le virus et, comme si cela ne suffisait pas, le comité d’organisation de cette 33e édition de la Coupe d’Afrique des nations n’a pas trouvé mieux que d’ajouter un règlement venu rendre encore plus difficile une situation déjà compliquée. Ce règlement, ajouté le jour du match Cameroun-Comores, stipule que, désormais, chaque joueur contaminé par le coronavirus puis testé négatif devra observer une période de confinement obligatoire de cinq jours (un règlement établi sur mesure pour priver la sélection des Comores d’aligner son gardien de but tout juste rétabli du covid !)

Dans ce contexte rocambolesque, le staff technique national, conduit jusqu’à hier par Jalel Kadri compose chaque jour avec ce qu’il a comme nouvelles données fournies par les tests rapides et les tests PCR.

Ben Mustapha endosse le rôle d’entraîneur 

Commençons par la situation sanitaire des membres du staff technique. Jusqu’ à hier et en attendant la guérison totale de l’entraîneur des gardiens, Chedly Mabrouki, c’est Farouk Ben Mustapha qui endosse depuis la semaine dernière le rôle d’entraîneur des gardiens.

Aux dernières nouvelles, Chedly Mabrouki présentait jusqu’ à hier matin des symptômes. Ce n’est pas le cas du sélectionneur national Mondher Kebaïer qui a effectué hier dans la journée un test PCR. Pour ce qui est des cas des joueurs, les cinq rétablis ont déjà rejoint la ville de Garoua, à savoir Aymen Dahmen, Ali Maâloul, Ghailane Chaâlali, Yoann Touzghar et Ali Abdi. Dahmen, Maâloul, Chaalali et Touzghar sont arrivés mercredi. Ils ont pu s’entraîner avec le groupe après avoir effectué le test d’effort. Hier, c’était au tour d’Ali Abdi d’effectuer ce test afin de s’assurer que son cœur suivra le mouvement et qu’il n’y a pas de séquelles post-covid. Il a pu s’entraîner avec le groupe par la suite. Bref, nous nous trouvons à la veille de la confrontation des quarts de finale contre le Burkina Faso dans une situation quasi-similaire que celle vécue lors du tour précédent. Si on a pu battre le Nigeria alors il y avait la fatigue du voyage en plus et seulement quelques 72 heures en tout pour préparer cette confrontation, on se trouve aujourd’hui, à 24 heures du match, dans une meilleure posture malgré le covid. D’ores et déjà, on a eu beaucoup plus de temps pour préparer ces quarts de finale qu’on s’apprête à aborder alors qu’on reste sur une victoire et non pas sur une défaite. C’est déjà quelque chose !

crédit photo : © FTF

L’article CAN 2021 | Quarts de finale Tunisie-Burkina Faso – Demain soir (20h00) : Au gré du covid !… est apparu en premier sur La Presse de Tunisie.


lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page