National

Campagne référendaire : un membre d'Afek agressé par des pro-Saïed, son véhicule fracassé


Campagne rfrendaire : un membre dAfek agress par des pro-Saed, son vhicule fracass

 

Un membre d’Afek Tounes a été agressé et son véhicule fracassé, a annoncé le parti dans un communiqué publié lundi 18 juillet 2022. 

 

L’incident a eu lieu à Teboulba dans le gouvernorat de Monastir dimanche vers 18h30 selon la même source. 

La victime a été agressée verbalement et physiquement au marché hebdomadaire de la ville alors qu’elle s’apprêtait à coller les affiches du parti à l’occasion de la campagne référendaire. 

 

Selon Afek Tounes qui fait campagne pour le « non », le jeune homme a été agressé par jets de pierres par une douzaine de personnes des partisans de Kaïs Saïed faisant campagne pour le « oui ». 

Aucun détail sur son état de santé n’a été communiqué. 

Le parti a imputé la responsabilité de la montée des violences politiques au président de la République et aux autorités régionales notant qu’il engagerait toutes les mesures légales nécessaires pour sanctionner les auteurs de ce crime électoral.

Au lendemain du lancement de la campagne référendaire, Afek Tounes a, rappelons-le, été empêché de tenir un meeting à Rgueb dans le gouvernorat de Sidi Bouzid. Les partisans du « oui » avaient alors scandé des slogans violents et proféré des menaces contre les membres du parti. 

Le 15 juillet, le parti a, également, été empêché, par les forces de l’ordre de faire son travail de terrain au Bardo dans le cadre de la campagne référendaire sous prétexte que les auorités locales n’avaient pas été informées. 

N.J. 

 


lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page