Sport

CA : Mourir peut attendre

 

La victoire est impérative pour le CA à Soliman pour croire encore à une place au soleil.

Le CA n’a plus le droit à l’erreur et on se répète en l’état.  Pour conserver une infime chance de participer aux play-offs, le Club Africain doit s’imposer au Cap Bon car l’heure est aux calculs actuellement. Problème cependant, indépendamment de la qualité du groupe sous la main, le CA traverse une zone de turbulences en ce moment avec un bureau fragile et une ambiance improbable. Quatre défaites de rang jusque-là, lors de ce «warm-up» du championnat, le CA a affiché ses lacunes, son inconstance et sa timidité tout court. Corrigé, une fois encore par l’USM, le onze de Saïd Saïbi, désormais en sursis (avenir suspendu à une victoire à Soliman), se retrouve dos au mur. Pourquoi ? Parce que pour le microcosme clubiste, trois défaites, ça fait déjà jaser, alors avec quatre, ça va forcément remuer et il y a de quoi ! Aujourd’hui, donc, ces contre-performances qui s’accumulent n’ont rien de rassurant au moment de défier l’ASS, une formation qui devance le CA d’une unité (4e place qualificative pour le play-off en jeu). Bref, pour le CA, désormais, il faudra s’appuyer sur l’état d’esprit et avoir confiance dans ce qu’on fait pour inverser la tendance et tordre le cou à la fatalité ! Les carottes sont loin d’être cuites et les tauliers clubistes, Ghandri en premier, après son ratage d’un penalty contre les Bleus, n’a pas le temps, ni le droit de gamberger.

Dernière chance

Aujourd’hui, le CA est, certes, touché mentalement par cette spirale globale négative. Mais s’il gagne cet après-midi, après coup, si l’adversité sera tout autre par la suite, et le challenge bien plus corsé, il n’aurait aucun regret s’il ne défile pas sur le podium, à terme. Autant dire que la course aux places d’accessit devrait nous tenir en haleine, jusqu’à la dernière seconde de cette compétition qui n’en est qu’à ses premiers balbutiements, pourtant (phase 1 du championnat). Vous l’aurez donc compris, pour espérer garantir une place d’accessit aux play-offs, le CA devra en premier lieu faire le job à Soliman. Y parviendra-t-il ? Réponse en fin d’après-midi.

L’article CA : Mourir peut attendre est apparu en premier sur La Presse de Tunisie.


lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page