Sport

C3 : Fasil Kenema (Ethiopie)-Club Sportif Sfaxien : Pas si « Fasil » que ça !


Le CSS tient son adversaire éthiopien en échec dans son jardin en présence d’un public record.

Bahir Dar International Stadium. 40 000 spectateurs environ.

CSS : Aymen Dahmen, Mahmoud Ghorbel, Aziz Saihi, Mohamed Nasraoui, Alaa Ghram, Fares Néji, Abdallah Amri, Chadi Hammami, Hussein Ali (Bilel Hamrouni) Achraf Habbassi, Ismail Diakhité (Hazem Haj Hassen). 

Après 26 heures de vol, un voyage des plus fatigants avec 1.800 mètres d’altitude et une forte humidité, on ne pouvait pas demander et attendre mieux de cette première sortie des Sfaxiens en Coupe de la CAF.  Bien entendu, une victoire à l’extérieur aurait été un excellent résultat et aurait entièrement rassuré les hommes de Karim Delhoum quant à l’issue de cette double confrontation avec les Empereurs du Fasil Kenema. Mais cette équipe qui a fait une saison passée exceptionnelle et qui a débuté le championnat actuel par une victoire a montré qu’elle n’était pas facile à manier. C’est un onze qui compense l’absence de grandes individualités dans le groupe par un collectif soudé et un football technique basé sur les passes courtes et le jeu en bloc avec transition rapide attaque-défense. Une équipe modeste mais pas facile à prendre

Dahmen, dernier rempart !

La première mi-temps a donc été pour les protégés de Karim Delhoum un long round d’observation plus qu’une entrée d’emblée dans le vif du sujet. Ce qui a permis aux Empereurs d’être fort entreprenants et de menacer plus d’une fois les buts de Aymen Dahmen.  Mais le portier des Noir et Blanc a fait deux arrêts spectaculaires, réussissant à préserver sa cage et décourageant les locaux qui ont été très près d’ouvrir la marque. Par la suite, Karim Delhoum a voulu prendre à la gorge les remuants éthiopiens en seconde période dans leur surface en faisant sortir Ismail Diakhité un peu émoussé physiquement et Hussein Ali pas très à l’aise sur le couloir gauche, en les remplaçant par le duo plus frais Bilel Hamrouni et Hazem Haj Hassen.  Résultat : une meilleure animation offensive et des occasions nettes mais loupées par Achraf Habbassi et Chadi Hammami deux fois.  Les jambes étaient trop molles et il n‘y avait pas assez de concentration dans le dernier geste pour concrétiser. L’arbitre malgache a sifflé la fin du match sur le score de 0-0 qui, même s’il constitue un moindre bien pour le CSS, lui permet d’aborder le deuxième round à Sfax avec confiance et tous les atouts pour arracher sa qualification sans avoir à beaucoup souffrir.

L’article C3 : Fasil Kenema (Ethiopie)-Club Sportif Sfaxien : Pas si « Fasil » que ça ! est apparu en premier sur La Presse de Tunisie.


lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page