Sport

C1 et C3 africaines | Trois clubs tunisiens qualifiés : L’expérience a prévalu !


Sur les quatre clubs tunisiens engagés le week-end dernier dans les compétitions continentales interclubs, trois ont composté leurs billets de qualification aux tours suivants alors qu’un seul, l’Union Sportive Monastirienne, a vu son aventure en Ligue des champions stoppée tout net au stade du deuxième tour préliminaire.

S’engager sur la scène continentale nécessite de l’expérience, beaucoup d’expérience même. Il ne suffit pas de faire des recrutements ciblés et faire une bonne préparation d’intersaison pour prétendre aller loin dans une compétition continentale interclubs. Il faut rouler sa bosse sur le continent, s’imprégner des longs et périlleux périples et faire face à l’extra-sportif pour faire son apprentissage de la Champions League, voire de la Coupe de la CAF. Le week-end dernier, ils étaient quatre clubs tunisiens engagés dans le 2e tour préliminaire retour des C1 et C3 africaines. Exception faite du CA qui s’est qualifié sans le moindre souci en infligeant une raclée à la formation zanzibarite Kebanga FC sur le score sans appel (7-0), l’EST et le CSS ont cravaché dur pour assurer leur qualification, alors que l’USM a été éliminée par un adversaire plus fort et, surtout, plus expérimenté : Al Ahly d’Egypte.     

Le strict minimum…

Commençons par les sorties de nos clubs, samedi dernier. Le bilan a été plutôt mitigé bien que sur les trois clubs tunisiens engagés ce jour-là, deux se sont qualifiés aux tours suivants des C1 et C3 africaines : l’Espérance de Tunis a composté son billet pour la phase de groupes de la Ligue des champions en battant l’équipe nigériane du Plateau United alors que le Club Sportif Sfaxien a éliminé l’équipe éthiopienne, Fasil Kenema Sporting FC.   

Bougrine et les «Sang et Or» ont beaucoup souffert pour se qualifier à la phase de groupes de la C1 africaine. crédit photo : © Mokhtar HMIMA

L’EST et le CSS ont, certes, assuré leurs qualifications, mais c’était non sans difficulté. D’abord l’EST qui a cravaché dur avant de marquer le but de la qualification sur penalty, vers la fin du match à la 83’, transformé par Mohamed Ali Ben Romdhane. Les «Sang et Or», qui ont joué l’attaque à outrance, ont trouvé d’énormes difficultés à déverrouiller la défense d’un adversaire nigérian pourtant modeste, mais qui a carrément refusé le jeu. Un vieux mal surgit à la surface pour des Espérantistes qui ont tendance à trouver des difficultés face à des adversaires à leur portée, mais qui se contentent de défendre. Le penalty transformé par Ben Romdhane a été obtenu par Ben Hammouda après maintes tentatives. Il faut reconnaître aussi que les Espérantistes se sont compliqué, eux-mêmes, la tâche, d’abord en encaissant deux buts à l’aller sur des erreurs de débutants, mais aussi en ratant l’occasion d’ouvrir le score vers la fin de la période initiale du match retour quand Ben Hammouda inscrit d’une tête plongeante un joli «but blanc», car il a bougé avant le tir du ballon se mettant en position d’hors-jeu.   

Du côté de l’US Monastir, son destin était déjà scellé dès le match aller. Un hold-up parfait des Cairotes d’Al Ahly dans le temps additionnel a suffi pour renverser la tendance et anéantir les espoirs des Monastiriens de se qualifier à la phase de groupes de la Ligue des champions. En effet, le facteur expérience a joué en faveur des Ahlaouis du Caire qui détiennent le record des consécrations en C1 africaine: 10 trophées de champions d’Afrique, ce n’est pas rien alors que l’USM n’est qu’à sa première participation à la Champions League.   

En Coupe de la CAF, le CSS a fait valoir son expérience même si au final, tout comme l’EST, il a assuré sa qualification par le strict minimum en battant son adversaire éthiopien, Fasil Kennema, par le plus petit des scores. C’était suffisant puisqu’à l’aller, le CSS a tenu en échec son hôte. Un nul vierge qui constituait, certes, un score piège, mais les Sfaxiens, en bons gestionnaires au match retour, ont obtenu le but de la délivrance à la 38e par le biais d’Ismail Diakité, terminant ainsi la première mi-temps sur un avantage rassurant. Il n’en fallait pas plus pour se qualifier au 2e tour bis de la Coupe de la CAF.   

La démonstration des Clubistes !

Le seul club tunisien qui nous a vraiment fait plaisir le week-end dernier en compétitions africaines, c’est le Club Africain. Comme le CSS, le CA s’est contenté de tenir en échec son hôte au match aller sur un score vierge, mais il ne l’a guère ménagé dimanche au match retour à Radès. En effet, la Zanzibarite Kebanga FC a eu droit à la raclée de sa vie.

Les Clubistes se sont même amusés en inscrivant 7 buts, de quoi faire plaisir à son public. Au final, le facteur expérience a prévalu aussi bien pour l’EST, le CSS et le CA pour lesquels l’aventure africaine se poursuit alors que l’USM voit son rêve continental brisé trop tôt.

crédit photos : © Mokhtar HMIMA

L’article C1 et C3 africaines | Trois clubs tunisiens qualifiés : L’expérience a prévalu ! est apparu en premier sur La Presse de Tunisie.


lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page