National

Bouden rencontre Elisabeth Borne (Vidéos)

A l’occasion de la visite de travail à Paris qu’elle effectue du 29 au 31 août 2022, la Cheffe du gouvernement, Najla Bouden, a eu, ce mardi 30 août 2022, un entretien bilatéral avec Elisabeth Borne, Première ministre de France au Palais de Matignon.

Les deux parties ont passé en revue le relations d’amitié historique tuniso-française et les différents volets de la coopération entre les deux pays.   

La Cheffe du gouvernement a, dans ce cadre, souligné le caractère stratégique des relations bilatérales et la volonté qui anime les deux présidents Kais Saïed et Emmanuel Macron de renforcer davantage la coopération à tous les niveaux comme en témoignent leurs échanges réguliers. 

La Cheffe du gouvernement a , par ailleurs, fait part à la Première ministre française des avancées notables de la Tunisie et ses efforts visant à parachever la transition politique ainsi que sa détermination à concrétiser son choix irréversible de la démocratie, et ce conformément à la feuille de route tracée par  le président de la République et en concordance avec la volonté et les choix exprimés par les tunisiens aspirant à asseoir un climat politique et économique stable dans le respect des droits et des libertés. 

Se félicitant du niveau de la coopération économique entre les deux pays, la Cheffe du gouvernement n’a pas manqué de relever le soutien de la France afin d’aider la Tunisie à relever les défis socio-économiques auxquels le pays fait face et qui ont été aggravés par les retombées de la crise sanitaire du Covid-19 et la guerre en Ukraine, elle a mis l’accent sur l’importance d’un tel appui auprès des institutions financières internationales et bailleurs de fonds. 

Elle a fait part à son homologue française du souhait de la Tunisie de renforcer davantage la coopération et de la diversifier eu égard aux défis imposés par la nouvelle conjoncture régionale et mondiale. 

La question de la délivrance des visas et cartes de séjour a été aussi évoquée pour un assouplissement et une plus grande flexibilité afin de retrouver un taux de satisfactions conséquent.

L’accent a été également mis sur la nécessité d’un soutien plus consistant et plus substantiel à la Tunisie dans le cadre de l’Union européenne ainsi qu’une plus grande concertation et déploiement d’efforts conjoints pour faire face à la crise de l’approvisionnement en énergie et en denrées alimentaires de base.


lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page