National

Ben Salem : les chances que l'incendie de Boukornine ne résulte pas d'un acte humain sont minimes


Ben Salem : les chances que l’incendie de Boukornine ne rsulte pas d’un acte humain sont minimes

 

Le chargé du suivi des incendies au sein de la Direction générale des forêts, Zouhair Ben Salem a indiqué que le feu qui s’était déclaré à la date du 19 juillet 2022 au niveau de Djebel Boukornine avait été maîtrisé à plus de 90%. « Il reste encore des petits foyers se trouvant au pied de la montagne… Ils ont fait l’objet d’une intervention à la date du 20 juillet 2022… Il existe encore deux foyers d’incendie… Les chances qu’il ne s’agisse pas d’un acte humain sont minimes. Néanmoins, il se peut que ça soit un incendie involontaire », a-t-il ajouté.

 

Intervenant le 21 juillet 2022 durant l’émission « Le 7/9 » animée par Malek Baccari sur les ondes de la radio IFM, Zouhair Ben Salem a indiqué que le feu qui avait dévoré une grande partie du Djebel Boukornine s’était déclaré à la date du 18 juillet 2022. Il a rappelé que les forêts tunisiennes s’étendaient sur 1,25 million d’hectares. 80% de cette surface est, selon lui, couverte de plantes inflammables et extrêmement inflammables, soit près d’un million d’hectares.

Le responsable auprès de la direction générale des forêts a assuré qu’il n’y avait pas eu de pertes humaines. Il a expliqué que son département allait étudier les dégâts et mesurer l’étendue de l’incendie.

 

 

« Djebel Boukornine se compose en grande partie de genévrier… Restaurer la forêt à son état initial n’est pas chose facile… Ces forêts, composées de genévrier, sont des forêts naturelles. La croissance des arbres nécessite un peu de temps et peut prendre jusqu’à vingt ou trente ans… Il s’agit de tout un écosystème… Il y a, aussi, la question des animaux », a-t-il ajouté. 

 

S.G


lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page