National

Banque mondiale: La Tunisie doit faire des réformes fiscales cruciales

Le Directeur général des opérations de la Banque mondiale, Axel Van Trotsenburg a souligné, mardi, l’impératif d’engager des réformes fiscales « cruciales » pour « remettre la Tunisie sur sa trajectoire de développement ».

« Ces réformes sont également nécessaires pour le bien de la population », a-t-il déclaré, dans un tweet posté, à l’issue d’une réunion avec les ministres de l’Economie et de la Planification, Samir Saied et la ministre des Finances, Sihem Namsia, qu’il a qualifiée d’ « importante ».

Et d’ajouter que « la Banque mondiale restera aux côtés de la Tunisie afin de faire face à la conjoncture actuelle difficile ».

Cette réunion s’est déroulée en présence du vice-président de la Banque mondiale pour la Région Moyen-Orient et Afrique du Nord, Ferid Belhaj, et en marge des assemblées annuelles 2022 du FMI et du Groupe de la Banque mondiale qui se tiennent du 10 au 16 octobre courant.

Une délégation tunisienne de haut niveau conduite par la ministre des Finances, Sihem Namsia, le gouverneur de la Banque centrale de Tunisie (BCT) , Marouane Abassi, et le ministre de l’Economie et de la Planification, Samir Saied participent actuellement à ces assemblées.

Ces rencontres devraient offrir l’occasion aux responsables tunisiens de poursuivre les discussions avec le Fonds Monétaire International autour d’un nouvel accord de financement, sachant que le prêt négocié avec le Fonds devrait être compris entre deux et quatre milliards de dollars (entre environ 6,5 milliards et 13 milliards de dinars) sur une période de trois ans, selon Abassi.
  
(TAP)

 


lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page