National

Banque Centrale | Conférence de presse : La Tunisie face à une inflation toujours plus élevée

 

Le gouverneur de la BCT a qualifié la politique monétaire adoptée par la BCT «d’efficace», d’autant qu’elle a réussi à garantir des avoirs nets en devises respectables et à contrôler le taux de change du dinar, dont la valeur s’est dépréciée face au dollar de 20% en 2017 et 2018.

Le taux d’inflation devrait atteindre 11% en 2023, avant de refluer à 8,9% en 2024 et à 7% en 2025, contre 8,3% sur toute l’année 2022, selon les prévisions de la Banque centrale de Tunisie (BCT).

Le ministre de l’Economie et de la Planification, Samir Saïed, a annoncé la semaine dernière que le taux d’inflation devra se situer à 10,5% cette année. Intervenant au cours d’une conférence de presse tenue hier, le gouverneur de la BCT, Marouane Abassi, a rappelé que la mission de l’institution est de stabiliser les prix et de lutter contre l’inflation qui n’a cessé d’augmenter d’un mois à l’autre au cours de l’exercice écoulé.

Le 30 décembre 2022, le conseil d’administration de la BCT a décidé, pour la troisième fois en 2022, de relever son taux directeur de 75 points de base à 8%. Cette décision a suscité des réactions mitigées des économistes qui ont qualifié cette mesure «d’inefficace», compte tenu du fait que l’inflation est importée, ajoutant qu’elle touchera aussi bien l’investissement que la consommation.

Abassi a déclaré que la décision en question a été dictée par la situation économique du pays, notamment la tendance haussière de l’inflation qui persiste. Et de poursuivre que la crise ukrainienne a perturbé tous les calculs visant à contrôler l’inflation, laquelle a atteint des niveaux « alarmants».

Le gouverneur de la BCT a qualifié la politique monétaire adoptée par la BCT «d’efficace », d’autant qu’elle a réussi à garantir des avoirs nets en devises respectables et à contrôler le taux de change du dinar, dont la valeur s’est dépréciée face au dollar de 20% en 2017 et 2018.

Expliquant la décision de la BCT de relever  son taux directeur, et ce, pour la 3e fois depuis le début de l’année 2022, Abassi a indiqué que l’institut d’émission opère sur la base de modèles économiques et d’hypothèses spécifiques liées au taux de change du dollar et le rendement de certains secteurs économiques.

Le gouverneur de la BCT prévoit qu’après cette hausse du taux d’intérêt directeur, la tendance inflationniste devra régresser à partir de l’année 2024. Il a également précisé que l’augmentation du taux d’intérêt directeur, qui sera suivie d’une hausse du taux d’intérêt sur le marché monétaire pour se situer à 8%, aura des répercussions sur le coût élevé des crédits bancaires, appelant les Tunisiens à faire preuve de compréhension, temporairement.

Abassi conclut que le taux d’inflation tangible ou perceptible est actuellement à deux chiffres, ajoutant que les mesures inscrites dans la loi de finances pour l’année 2023, notamment la surpression progressive des subventions, entraînera une hausse remarquable des prix.

L’article Banque Centrale | Conférence de presse : La Tunisie face à une inflation toujours plus élevée est apparu en premier sur La Presse de Tunisie.


lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page