International

Après les sous-marins australiens Biden prépare à Macron un gros coup, dans l’UE en plus

Après la colère de Paris suite à l’affaire des sous-marins australiens, le président américain, Joe Biden, avait juré ses grands dieux qu’on ne l’y reprendrait plus, qu’il ne ferait plus de coup tordu à son homologue français, Emmanuel Macron. Il se dit qu’il ne tiendra pas parole et s’apprête déjà à enlever un autre gros morceau à la France : des frégates que Paris devait vendre à la Grèce…

Il s’agit en fait de 4 frégates, et Paris était en très bonne voie pour encaisser son chèque suite à un accord conclu en septembre dernier avec Athènes. Mais Washington est passé par là, une fois de plus, peut-être une fois de trop. Le  département américain a même donné son aval hier vendredi 10 décembre pour la vente de ces frégates, rapporte ce samedi le journal français 20 Minutes…

Pourtant Macron et le Premier ministre grec, Kyriakos Mitsotakis, s’étaient mis d’accord pour livrer à la Grèce 3 frégates de défense et d’intervention pour la bagatelle de 3 milliards d’euros. Du côté américain on annonce 4 frégates d’attaque et l’équipement qui va avec, pour une facture de 6,9 milliards de dollars.

Le communiqué américain dit que de toute façon le marché “sera accordé au gagnant d’un appel d’offres international” en vue de la «modernisation de la marine grecque». Si Biden parvenait à battre Macron dans ce dossier, ce serait le deuxième camouflet du président français en trois mois, et chez lui en plus, dans l’Union européenne (UE) dont la Grèce est membre, rappelons-le…

En même temps rien n’oblige la Grèce à acheter français, aucun texte ou traité européen ne le stipule. C’est une des choses que Macron ne pourra pas changer, en dépit de son volontarisme et de son ambitieux programme pour la présidence du Conseil de l’UE


lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page