Economie tunisie

Apcaft — « Maison des Mondes africains et des diasporas »: Soutien à la nouvelle dynamique entre l’Afrique et la France

Une mission de préfiguration permettra de définir les contours définitifs de ce nouveau lieu qui mettra à l’honneur le continent africain et ses richesses, en l’occurrence les diasporas.

Lors du Nouveau Sommet Afrique-France, tenu en octobre dernier à Montpellier, le président de la République française, Emmanuel Macron, a souhaité impulser une nouvelle dynamique dans les relations entre l’Afrique et la France en plaçant la société civile et les diasporas au cœur de cette nouvelle donne.

Pour cela, il a confié au Pr Achille Mbembe la mission de formuler une série de recommandations et propositions pour « refonder » les relations entre l’Afrique et la France.

Dans le cadre de sa mission, le Pr Mbembe a entamé un long cycle de discussions sur des thématiques, telles que la santé, le climat, la biodiversité, l’éradication de la pauvreté, l’égalité femmes/hommes, la francophonie, la question des mémoires ou encore l’entrepreneuriat dans douze pays d’Afrique, dont la Tunisie, et au sein de la diaspora africaine installée en France.

Parmi les 13 recommandations, qui formulent son rapport remis au chef de l’Etat, figure la « Maison des mondes africains et des Diasporas », dont la création a été annoncée par le président Emmanuel Macron.

Ce lieu pluridisciplinaire sera consacré à l’Afrique, sa diversité et sa richesse, mais aura vocation à être une institution dédiée au dialogue, à la culture, à la recherche et à l’innovation ou encore à l’entrepreneuriat des jeunes.

Mécanisme de coopération décentralisée

Cette initiative a, notamment, reçu le soutien de Rayed Chaïbi, président de l’Association pour la promotion de la coopération et de l’amitié entre la France et la Tunisie (Apcaft) qui a été associé aux consultations des diasporas menées par l’Elysée.

Le président de l’Apcaft propose d’incorporer dans les missions de cette nouvelle institution la coopération décentralisée.

« Le Portail des diasporas africaines proposé par le Pr Mbembe permettrait de mettre davantage en lumière ces mécanismes de coopération décentralisée.

Cette proposition mérite plus qu’une attention particulière, elle doit être l’un des piliers de cette future structure, notamment sur l’aspect de l’action multilatérale. En effet, un très grand nombre d’acteurs de la société civile s’engage dans des projets de solidarité internationale à destination du continent africain, cependant, les informations relatives aux dispositifs de financement ou d’accompagnement sont peu connues de tous », souligne Rayed Chaïbi.

Une mission de préfiguration permettra de définir les contours définitifs de ce nouveau lieu qui mettra à l’honneur le continent africain et ses richesses, en l’occurrence les diasporas.

L’article Apcaft — « Maison des Mondes africains et des diasporas »: Soutien à la nouvelle dynamique entre l’Afrique et la France est apparu en premier sur La Presse de Tunisie.


lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page