National

Anis Kharbech : nous avons perdu 25% de notre cheptel !

 

Le vice-président de l’Union tunisienne de l’agriculture et de la pêche (Utap), Anis Kharbech, a affirmé, lors de son intervention, ce mercredi 11 janvier 2023, dans l’émission « Rendez-vous 9 », présentée par Malek Baccari et diffusée sur Attessia TV, qu’il n’est pas possible de parler de monopole quand il s’agit d’évoquer la crise du lait.

« Nous ne pouvons pas parler de monopole en ce qui concerne le lait, ce n’est pas possible, le lait ne se conserve pas au-delà de six mois, néanmoins il faut savoir que nous avons perdu 25% de notre cheptel » a précisé Anis Kharbech.

 

Le 3 janvier dernier, le président du Syndicat des agriculteurs de Tunisie (Synagri), Maidani Dhaoui, a affirmé, que le stock stratégique de lait est totalement épuisé.

« Nous produisons un million et 300 mille litres de lait quotidiennement et consommons un million et 800 mille litres c’est pour cela que le lait manque. La crise va s’aggraver de jour en jour (…) nous avons opté pour le lait en poudre qui est coûteux et qui devra être compensé par l’État et exempté de taxes (…) il n’y a aucune volonté de rectifier cette situation » a-t-il précisé.

 

Maidani Dhaoui a souligné que l’importation de lait en poudre impactera le cycle de production et qu’il est aberrant de mettre de côté la production pour se tourner vers l’importation aidant ainsi les producteurs étrangers. 

« Nous n’avons pas de crise de lait, il est disponible sur le marché, des défaillances existent probablement au niveau de la distribution, toutes les usines fonctionnent, la production se poursuit mais à une cadence moindre dans la mesure où les troupeaux sont réduits. Il y a peut-être un manque mais pas une absence totale du produit », a déclaré, pour sa part, le président de l’Utap, Noureddine Ben Ayed, soulignant que la cheffe du gouvernement, Najla Bouden, s’est engagée à mettre en place les mesures nécessaires pour aider le secteur.  

 

 

M.B.Z


lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page