International

Algérie-Maroc : Mohammed VI inflexible sur le Sahara occidental, mais…

Suite au décès de ses 3 ressortissants, qu’elle impute aux troupes marocaines massées au Sahara occidental, l’Algérie s’attendait sans doute à une inflexion du Maroc sur ses visées expansionnistes. Une inflexion au moins dans le ton pour  stopper les bruits de botte du côté d’Alger. Le roi du Maroc, Mohammed VI, s’est prêté à l’exercice, mais pas exactement comme le voulaient les autorités algériennes.

Dans une allocution retransmise à la télévision nationale samedi 6 novembre 2021, le roi a été inflexible : « Aujourd’hui comme par le passé, la “Marocanité” du Sahara ne sera jamais à l’ordre du jour d’une quelconque tractation (…). De fait, la “Marocanité” du Sahara est une vérité aussi pérenne qu’immuable. Elle ne souffre, de ce fait, aucune contestation», rapporte le journal français Le Monde.

S’il y a quelque chose à négocier, «c’est essentiellement pour parvenir à un règlement pacifique de ce conflit régional artificiel», a concédé Mohammed VI, sans doute pour atténuer l’énervement des indépendantistes sahraouis et leur soutien algérien, mais aussi pour rassurer la communauté internationale, tenaillée entre la diplomatie offensive du Front Polisario et celle de Rabat, très active également.

Le moment de ce discours est important, en effet c’est le 46e anniversaire de la «Marche Verte» en direction du Sahara occidental, décrétée par le roi Hassan II en novembre 1975. Le territoire était à l’époque une colonie espagnole et Rabat se battait déjà pour revendiquer son «appartenance» au royaume chérifien…


lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page