National

Affaire Mehdi Ben Gharbia : l'audience reportée et sa libération refusée

La chambre criminelle du Tribunal de première instance Sousse 2 en charge de l’affaire Mehdi Ben Gharbia a décidé de reporter l’audience de jeudi 5 janvier 2023 au 16 février, a-t-on appris de sources bien informées. La demande de libération de M. Ben Gharbia a, elle, été rejetée.  

L’homme d’affaires est, rappelons-le, poursuivi pour blanchiment d’argent et autres délits fiscaux. Il a été arrêté au mois d’octobre 2021. Le juge d’instruction n’ayant rien trouvé pour l’inculper il a décidé de le libérer.

Le ministère Public a, ensuite, déposé un recours approuvé par la chambre des mises en accusation près la Cour d’appel et l’affaire a été renvoyée devant le juge d’instruction près le Tribunal de première instance de Sousse 1, pour procéder à des travaux complémentaires.

Par manque de preuves, le juge en charge de l’affaire a ordonné, de nouveau, la libération de Mehdi Ben Gharbia, mais le parquet a interjeté, de nouveau, appel. 

L’ancien ministre a, notons-le, observé une grève de la faim de 54 jours pour avoir été privé de son droit de visite périodique et de rencontrer son enfant et sa sœur. Son comité de défense avait, alors, condamné la décision de la direction des prisons et de la rééducation, l’accusant de harcèlement et de persécution.

L’un de ses avocats, le pénaliste français Me Antoine Vey a exprimé, quant à lui, une profonde préoccupation face à d’éventuelles violations des droits fondamentaux de Mehdi Ben Gharbia. En visite en Tunisie en juillet 2022, il a relevé « une volonté de lui faire mal, une volonté d’envoyer un message politique », notant que la défense travaille sur la collecte des éléments qui lui permettront d’engager les recours internationaux qui s’imposent.

 

N.J. 


lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page