International

Accusé de tromperie sur la sécurité, Boeing paie une lourde amende

Accusé par le gendarme américain des marchés financiers (SEC) d’avoir émis publiquement plusieurs messages affirmant, après deux accidents aériens mortels, que le 737 MAX ne présentait pas de risque, Boeing a accepté, hier  jeudi,de verser 200 millions de dollars. Responsable à l’époque de ces messages, l’ancien directeur général de l’entreprise, Dennis Muilenburg, a, pour sa part, accepté de payer un million de dollars de pénalités.

C’est principalement un problème sur un logiciel de vol, le MCAS, qui a conduit un 737 MAX de Lion Air en octobre 2018 puis un appareil similaire d’Ethiopian Airlines en mars 2019 à piquer du nez sans que les pilotes ne parviennent à les redresser. Les crash ont fait 346 morts et entraîné l’immobilisation du 737 MAX pendant vingt mois.

(AFP)


lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page