National

Abir Moussi annonce une journée de colère le 17 septembre 2022


 

La présidente du Parti Destourien Libre (PDL), Abir Moussi a considéré que le président de la République, Kaïs Saïed, comptait organiser un simulacre d’élections législatives afin de créer une institution parlementaire à sa botte. 

Elle a affirmé que son parti comptait militer pour la chute de Kaïs Saïed et barrer la route à son projet. Elle a annoncé que le 17 septembre 2022 sera une journée de colère. « Nous allons œuvrer pour sa chute comme nous avons œuvré et réussi à provoquer la chute de Rached Ghannouchi », a-t-elle ajouté.

 

A l’occasion d’un point de presse tenu le 7 septembre 2022, Abir Moussi a annoncé que la révolution des lumières lancée par le PDL en 2020 se transformera en lutte pour la libération du pays. Elle a expliqué que les militants du PDL manifesteront devant les locaux des institutions de souveraineté dans l’ensemble du territoire tunisien afin de manifester contre la hausse des prix et l’absence de clarification au sujet de la situation économique du pays.

 

Abir Moussi a affirmé que le parti entamait une lutte au niveau national mais aussi international. Elle a expliqué que le PDL s’adressera à la communauté internationale afin de la tenir responsable de la situation en Tunisie et de tout dépassement possible. Elle a exprimé le refus du PDL de participer aux prochaines élections législatives prévues pour le 17 décembre 2022 ou de reconnaître les résultats de celles-ci.

 

 

S.G


lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page