Culture

3e édition du MQFF, du 22 au 25 septembre 2022 à Tunis : Place à l’Artivisme


Trente-deux films de 20 pays du sud, documentaires et fictions, courts et longs, 14 spectacles et installations artistiques et une dizaine de panels et conversations sont programmés du 22 au 25 septembre 2022 à Tunis. Un contenu riche qui fait la 3e édition du MQFF, un festival de cinéma distingué.

De 600 à 1.200 festivaliers ont répondu présent lors de la 1ère et de la 2e édition du Mawjoudin Queer Film festival, maintenues en 2018 et en 2019 à Tunis. Interrompu pendant deux ans à cause de la pandémie du Covid-19, le festival, fondé par l’Initiative «Mawjoudin–We Exist», aura lieu en 2022, à partir du 22 septembre, dans deux lieux à Tunis, qui seront communiqués via réseaux sociaux et mails. Les programmateurs dressent un programme centré essentiellement sur la question du genre et de la sexualité non-normative. Il s’agit du premier festival en Afrique du Nord qui traite exclusivement de cette thématique taboue.

Ce festival à caractère engagé est riche de son approche inter-sectionnelle dans la lutte contre les discriminations et les répressions basées sur le genre. Davantage orienté «cinéma», le festival se caractérise par ses débats autour des notions, liés à la sexualité dans sa diversité, à la discrimination, basée sur le genre et l’expression du genre. Des découvertes cinématographiques et artistiques favoriseront les échanges entre réalisateurs et artistes, issus des pays du sud et qui seront présents : des invités de l’Amérique Latine, de la région Mena, de quelques pays arabes et africains suivront de près le déroulement de l’événement.   

La section Artworks du festival mettra en valeur le «Flat Art», «Gender B Tounsi», «Rock Paper Scissors», «Classical : Frank Scholten Photographing», «Palestine » ou encore «Trans Balkan». Des d’œuvres variées qui attendent d’être découvertes. L’ouverture aura lieu avec une performance de danse et la projection d’un long-métrage titré «Ma dernière nuit chez une femme». Les panels tourneront autour de la thématique Queer, de la solidarité communautaire et des initiatives Queer qui émergent en Tunisie ou à l’étranger. Des performances autour de «la spiritualité et la communauté Queer», du «Street Jazz Voguing dance Workshops» et de la «Safety within the body and sound healing» seront à la portée des festivaliers participants et seront assurées par des professionnels Aissa Amazigh, Fatma et Charfeddine. Des panels autour de la loi 230 et de la santé sexuelle se dérouleront le samedi 24 septembre 2022. Des ateliers d’écriture, de «Belly dance» et la performance «Khansa » auront également lieu durant les deux derniers jours du festival.

Le MQFF tiendra ses participants au courant de ses rendez-vous en détail via les réseaux sociaux et mails pour des raisons de sécurité. Avec ces mêmes prédispositions, le festival entretient une visibilité qui s’accroît doucement mais sûrement, selon Karam A, directeur artistique de la 3e édition. Plus de 200 films ont été reçus, seulement une trentaine seront projetés. Au moins, 16 artistes performeurs, militants de la société civile et réalisateurs ont confirmé leur présence.

L’article 3e édition du MQFF, du 22 au 25 septembre 2022 à Tunis : Place à l’Artivisme est apparu en premier sur La Presse de Tunisie.


lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page